Page 1 sur 1

Explosion du nombre de revendeurs

Publié : 09 juin 2015, 19:51
par YoandeHautcastel
En espagne... :mrgreen:

Je discutais avec un américain qui investit en Espagne dans l'impression 3D. Il se fournit en Chine mais bon, tant pis pour lui :roll:
Il me disait qu'il était sidéré ("amazed") par le nombre de revendeurs qui se créaient en Espagne malgré la -relative- stagnation du marché.
Il a une martingale infaillible pour détecter ceux qui vont se casser la gueule et les autres:
Beaucoup n'ont même pas les moyens d'acheter des bobines pour les tester et demandent des "échantillons" :lol:

Est-ce pareil en France? Nos revendeurs sont-ils tous aussi fragiles?

Re: Explosion du nombre de revendeurs

Publié : 09 juin 2015, 20:16
par Fallballa
Bonjour

je pense oui

YoandeHautcastel dit :"Il se fournit en Chine mais bon, tant pis pour lui"

Pourquoi tu dis ça je me fournis depuis plusieurs années en chine et je n'ai jamais aucun problèmes

pour en revenir a l'impression 3D n'en n'ai qu'a se prémisse et est encore chère tout le monde ne peut investir 500 euros mini pour un kit imprimante 3D

pour s'investir dedans je pense qu'il faut deja avoir une société et avoir sa clientèle et proposer l'imprimante 3D comme nouveau produit et pas seule produit

ou tout du moins déjà partir sur ce domaine avec un investissement de départ comme même important

en tout cas moi perso je me risquerai pas de tout quitter pour me lancer dans les imprimante 3D

après ce qu'est que mon avis

cordialement

Re: Explosion du nombre de revendeurs

Publié : 10 juin 2015, 09:34
par YoandeHautcastel
J'ai interrogé un pote qui produit un célèbre filament français. Le tissus éco semble effectivement très fragile mais la situation est très hétérogène: certains revendeurs s'en sortent très bien (500 à 1000 bobines vendues par mois) mais la plupart rame. Le pire étant les boutiques exclusivement en ligne, certaines se plaignent de ne pas avoir vendue UNE bobine sur l'année!

Enfin c'est comme toute activité, il faut en vouloir; penser vendre en dilettante, comme "complément de revenus", ça ne fonctionne pas, surtout dans un domaine comme l'impression 3D où tout le monde joue des coudes pour se faire sa place alors que le marché est encore tout petit.

Pour en revenir aux "échantillons", personnellement si j'étais vendeur de filaments, je n'aurais aucune confiance envers l'entreprise qui m'en réclamerait... Brrrrrrrr, je préfère encore vendre des aspirateurs ou des tapis plutôt que d'entrer dans ce monde, certes passionnant mais dont l'activité économique se résume à des échanges microscopiques entre mendiants :mrgreen:

Re: Explosion du nombre de revendeurs

Publié : 10 juin 2015, 10:01
par Fallballa
YoandeHautcastel a écrit :J'ai interrogé un pote qui produit un célèbre filament français
(oui mais dans ce cas la c'est normal qu'il en vende bcp si c'est le seul a le vendre ). Le tissus éco semble effectivement très fragile mais la situation est très hétérogène: certains revendeurs s'en sortent très bien (500 à 1000 bobines vendues par mois) mais la plupart rame. Le pire étant les boutiques exclusivement en ligne, certaines se plaignent de ne pas avoir vendue UNE bobine sur l'année! (dans ce cas il faudrais qu'il se remettent en question sur leur tarifs de vente de bobines car pour vendre qu'une bobine par années il doit y avoir un problème)

Enfin c'est comme toute activité, il faut en vouloir; penser vendre en dilettante, comme "complément de revenus", ça ne fonctionne pas, surtout dans un domaine comme l'impression 3D où tout le monde joue des coudes pour se faire sa place alors que le marché est encore tout petit. (tout a fais d'accord)

Pour en revenir aux "échantillons", personnellement si j'étais vendeur de filaments, je n'aurais aucune confiance envers l'entreprise qui m'en réclamerait... Brrrrrrrr, je préfère encore vendre des aspirateurs ou des tapis plutôt que d'entrer dans ce monde, certes passionnant mais dont l'activité économique se résume à des échanges microscopiques entre mendiants :mrgreen:
(Tout a fais d'accord )

Re: Explosion du nombre de revendeurs

Publié : 26 oct. 2016, 10:53
par kranaud42
YoandeHautcastel a écrit :En espagne... :mrgreen:

Je discutais avec un américain qui investit en Espagne dans l'impression 3D. Il se fournit en Chine mais bon, tant pis pour lui :roll:
Il me disait qu'il était sidéré ("amazed") par le nombre de revendeurs qui se créaient en Espagne malgré la -relative- stagnation du marché.
Il a une martingale infaillible pour détecter ceux qui vont se casser la gueule et les autres:
Beaucoup n'ont même pas les moyens d'acheter des bobines pour les tester et demandent des "échantillons" :lol:

Est-ce pareil en France? Nos revendeurs sont-ils tous aussi fragiles?
Moi je trouve surtout que c'est logique et ce phénomène ne va pas s'arrêter là car l'imprimante 3D est une vraie révolution dans le monde du numérique.

Re: Explosion du nombre de revendeurs

Publié : 16 août 2019, 13:52
par valentind36
YoandeHautcastel a écrit :
10 juin 2015, 09:34
J'ai interrogé un pote qui produit un célèbre filament français. Le tissus éco semble effectivement très fragile mais la situation est très hétérogène: certains revendeurs s'en sortent très bien (500 à 1000 bobines vendues par mois) mais la plupart rame. Le pire étant les boutiques exclusivement en ligne, certaines se plaignent de ne pas avoir vendue UNE bobine sur l'année!

Enfin c'est comme toute activité, il faut en vouloir; penser vendre en dilettante, comme "complément de revenus", ça ne fonctionne pas, surtout dans un domaine comme l'impression 3D où tout le monde joue des coudes pour se faire sa place alors que le marché est encore tout petit.

Pour en revenir aux "échantillons", personnellement si j'étais vendeur de filaments, je n'aurais aucune confiance envers l'entreprise qui m'en réclamerait... Brrrrrrrr, je préfère encore vendre des aspirateurs ou des tapis plutôt que d'entrer dans ce monde, certes passionnant mais dont l'activité économique se résume à des échanges microscopiques entre mendiants :mrgreen:
Tu as tout à fait raison. Il ne faut jamais faire confiance à des gens que tu ne connais pas.