Melodicpinpon
Nouveau Maker
Nouveau Maker
Messages : 2
Inscription : 02 mai 2015, 12:25
Imprimante(s) 3D : : EN RECHERCHE

Solidité pour appareillages orthopédiques

04 juin 2016, 17:57

Bonjour,

Je travaille actuellement avec les techniques traditionnelles (thermoformages et laminage/injection de résine+fibres sur plâtres).
Ces techniques sont rodées mais produisent beaucoup de déchets.

J'aimerais utiliser l'impression 3D pour fabriquer des pièces d'appareillages orthopédiques sur-mesure intégrant un design,
Bien entendu, au plus il y a de trous, au moins il y a de matière pour supporter les contraintes.

Je maîtrise le processus de création des fichiers (Vive Blender!) et aimerais maintenant savoir quelle solidité je peux espérer obtenir avec les différentes techniques (FDM/SLS/STL/...).

Dans le cas d'attelles d'immobilisation de poignet, il y a peu de contraintes à supporter, mais pour faire un fût de prothèse tibiale
pour un patient de 90 kilos, la technique classique est de créer un composite avec de la fibre (verre, carbone, etc) et de la résine sous aspiration d'air.

Existe-t-il une possibilité de garantir une solidité définie avec des imprimantes de 'grand' volume (delta)

Quelqu'un a-t-il déjà testé les possibilités de remplissage de pièces imprimées avec des résines et autres?
J'imagine qu' un métal en fusion est exclu.

En d'autres mots, comment puis-je obtenir quelque chose de vraiment costaud (et léger)?
La partie la plus sollicitée est probablement l'endroit où le tube tibial(alu/inox/titane) s'attache au fût, normalement l'ancre(pièce alu/inox) est coulée dans la résine avec des fibres de part et d'autre pour solidifier la résine et lui permettre de résister aux contraintes lors de la marche (certains courent très bien)

Merci de m'éclairer, comme j'aimerais passer aux premiers essais, ici en Guadeloupe, dans les mois qui viennent
(je pourrai acheter une imprimante ad hoc ou passer par un service d'impression.

Bonne journée

Avatar de l’utilisateur
LaBicheRenard
Maker Débutant
Maker Débutant
Messages : 11
Inscription : 07 nov. 2016, 12:46
Imprimante(s) 3D : : ultimaker 2+
Localisation : Villers-Sur-Mer, Calvados
Contact : Site internet

Re: Solidité pour appareillages orthopédiques

08 nov. 2016, 11:40

Bonjour,

je peux déjà essayer de vous renseigner sur la technologie en dépôt de fil fondu.

Bien que nous connaissions pas mal d'infos sur la résistance mécanique des filaments il est difficile de garantir la résistance de l'objet imprimé avec ce matériau. Le processus de fabrication bouleverse ces données.

Je suppose que la pièce en question subira des contraintes de flexions et de chocs. Le filament composite PETg/Fibre de carbone de Nanovia possède d'excellentes propriétés mécaniques.

Comparatif résistance à la flexion (module de flexion ISO 178) :

- Nanovia PETg/carbone : 3800 MPa
- ABS formFutura : 2250 MPa
- XT-CF20 Carbon ColorFabb : 6200 MPa

Plus la force en MPa est élevée, plus le matériau résiste à la flexion. exemple en vidéo dd'un essai de flexion : https://www.youtube.com/watch?v=SrySLIyiIR0

Comparatif résistance au choc :

- Nanovia PETg/carbone (Charpy) : 20KJ/m²
- ABS FormFutura (Izod) : 36KJ/m²
- XT-CF20 Carbon ColorFabb (Izod) : 6KJ/m²

Izod et Charpy sont deux méthodes certes différentes mais ressemblantes de mesure de la résistance au choc. Cela permet d'avoir un ordre d'idée.

Le PETg/Carbone semble donc le plus adapté, vous pouvez le retrouvez ici : https://labiche-renard.fr/59-resistance ... res_elevee

J'espère avoir été utile :)

Revenir à « Le filament plastique et autres consommables »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités